Poitiers

 

  Accueil   Chambres  Gites  Contacts  Activités  Historique

 

 

      Poitiers est née sur une hauteur, au confluent de la Boivre et du Clain. La ville gallo – romaine à laissé quelques traces. Les premiers siècles du christianisme y ont vu naître de précieux sanctuaires qui ont traversé les siècles. Les églises romanes et gothiques sont encore nombreuses. Le tracé  des rues médiévales est toujours perceptible, même si l’on remarque plus d’hôtels Renaissance que de maisons du Moyen Age. Ville gallo–romaine, elle devient Poitiers vers le IV siècle.

 

      Au XV e siècle, la ville est une capitale intellectuelle, et une université y est créée en 1431. Presque tous les écrivains de la Renaissance, de Rabelais à Ronsard eurent partie liée avec la ville. A partir de 1479, les presses des imprimeurs y sont très actives. Sa bibliothèque est devenue une des plus riches de France.

 

      Avec la Révolution, Poitiers perd de l’importance. Elle était la capitale du vaste Poitou, la voici simple préfecture de la Vienne.

 

 

LES PLUS BEAUX MONUMENTS DE POITIERS

 

 

 

Notre Dame la Grande

Monument phare de la ville, sa façade romane entièrement sculptée vient d’être restaurée. Au Moyen – Age, quand l’image était rare, tous les yeux se tournaient vers la façade pour y lire le message chrétien.

A l’intérieur de l’église : la nef principale est dépourvue de fenêtres ; les chapelles ont été percées au XV et XVIe siècles ; fresques de la voûte datent du XIIe siècle

 

 

 

Hôtel de Ville XIXe siècle

Dans l’axe de la Préfecture (1868), la façade de l’hôtel de ville, édifiée en 1875, rappelle le XVIIe siècle alors que le décor sculpté s’inspire de la Renaissance. A l’intérieur, vestibule, escalier et grands salons illustrent bien le goût ostentatoire du Second Empire.

 

 

 

Eglise Saint–Hilaire XIe siècle

Saint–Hilaire est le premier évêque connu de Poitiers au IV è siècle. Son souvenir est associé aux premiers temps du christianisme. De la collégiale, reconstruite autour de 1049, subsistent le clocher et toute la partie orientale. Une vaste nef, de multiples rangées de piliers, un chœur très surélevé…

 

 

 

Palais de Justice XIIe et XIVe siècles

Au Moyen–Age, c’est la résidence des puissants comptes de Poitou, ducs d’Aquitaine. La grande « salle des Pas Perdus » aux proportions majestueuses, bâtie vers 1200, se termine par un immense mur de cheminées reconstruit à la fin du XIVe siècle.

 

 

 

Hôtel Fumé XV et XVIe siècles

L’hôtel Fumé a été édifié au début du XVIe siècle par François Fumé, maire de Poitiers. C’est le plus bel exemple de l’architecture civile gothique flamboyante de la ville. Il abrite aujourd’hui la faculté des Sciences Humaines et des Arts.

 

 

 

Eglise Saint–Germain XIIe siècle

Edifiée à l’emplacement des thermes antiques, cette église a été transformée au XIIIe, XV et XVIe siècles. Elle accueille depuis mai 1992 l’auditorium du Conservatoire National de Région.

 

 

 

Eglise Montierneuf, fin XIe siècle

L’église Saint–Jean de Montierneuf, fondée par Guillaume VII, comte de Poitou, duc d’Aquitaine a été consacrée en 1096 par le Pape Urbain II.

 

 

 

Cathédrale Saint–Pierre XIIe et XIIIe siècles

On attribue à Aliénor d’Aquitaine et Henri Plantagenêt la commande de la Cathédrale St– Pierre qui surplombe le quartier épiscopal, monument gothique commencé en 1162 et consacré en 1379.

Cette cathédrale possède un grand orgue classique (1787 – 1791) dont la facture est signée François Henri Cliquot. Dernier instrument de l’Ancien Régime français, l’orgue Cliquot est l’un des plus prestigieux et des plus beaux en Europe.

 

 

 

Eglise Sainte – Radegonde XIe et XVe siècles

Elle abrite le tombeau de Radegonde, fondatrice au VIe siècle du premier monastère féminin de la Gaule, l’Abbaye Sainte–Croix. Le cœur et le clocher–porche remontent à la consécration de 1099 alors que la nef a été réédifiée au XIIIe siècle et le portail au XVe siècle.

 

 

 

Baptistère Saint–Jean IVe et XIe siècles

Construction unique puisqu’elle date du milieu du IVe siècle, c’est donc la plus ancienne construction chrétienne de France. Ce bâtiment fut désaffecté à la Révolution, puis servit de hangar. La municipalité béotienne voulut alors le démolir. On le sauva in extremis en 1834. Le baptistère comprend aujourd’hui un musée d’archéologie mérovingienne.

 

 

               A VOIR

 

 

 

 

Ø      Le panorama  sur la ville ancienne depuis le site des Dunes

 

Ø      Le musée Sainte–Croix : histoire du Poitou de la Préhistoire à nos jours

Il comprend des collections  sur le Poitou , mais surtout des fouilles archéologiques de la régions et des galeries de peinture (XVIIIe – XIXe – XXe)

 

Ø      L’espace Mendès France : accueille des expositions.

Centre du culture scientifique et technique ; planétarium

 

Ø      Le musée Rupert–de–Chièvres :

Rupert-de-Chièvres était un collectionneur local qui a rassemblé ici d’impressionnantes collections et d’objets des XVIe et XVIIIe siècles comme des peintures, sculptures, tapisseries, mobiliers et céramiques.

 

Ø      Les maisons à colombages :

dans les rues de la Chaîne, des Vieilles Boucheries, du Marché et la Grand’Rue.

 

Ø      L’hypogée des Dunes :

Chapelle souterraine du début du VIIIe siècle, construite au centre d’un cimetière chrétien. L’hypogée recèle divers objets et sculptures, dont une rarissime sculpture mérovingienne.

 

Ø      Les demeures Renaissance et les hôtels particuliers

Ø      Le parc de Blossac, le Jardin des Plantes et la Roseraie

 

Poitiers, vue générale depuis la terrasse des Dunes

Maisons à colombages, face à Notre-Dame- la Grande

 

 

 Accueil   Chambres  Gites  Contacts  Activités  Historique